Travail d’équipe

comment mesurer l’activité de l’organisation ?

Une Organisation, unité de production, à vocation d’exister le plus longtemps possible.

Les hommes et les femmes qui la composent et y travaillent au quotidien contribuent indirectement à la pérennité de cette Organisation même s’ils n’y pensent pas toujours.

L’Organisation tient à son personnel (Ressources Humaines); c’est pourquoi, elle les forme, elle les fait monter en compétences, elle met à leur disposition les outils nécessaires pour augmenter leur productivité et par conséquent, la compétitivité de l’entreprise.

Mais, les éléments sur lesquels repose la pérennité de l’Organisation, ce sont les valeurs qu’elle a accumulées au fil des temps.

La capacité de l’entreprise à pouvoir transmettre ces valeurs aux nouvelles recrues (qu’ils soient en contrat court, ou en CDI), est un véritable atout.

Ces valeurs se transmettent via la culture de l’entreprise qui s’exprime au travers du visuel de l’entreprise, sa marque, ses pratiques, sa manière de procéder, ses signes distinctifs.

Faire correctement les choses, mettre les Ressources humaines au centre de la politique de l’entreprise, être présent sur le marché face à la concurrence, respecter la règlementation, sont les valeurs-clés qui contribuent à la pérennité de l’entreprise.

Ensuite, l’Organisation, pour garantir sa propre survie, doit changer de logiciel; elle doit se digitaliser, donc être présente non seulement sur la toile, mais également se donner les moyens par l’acquisition des applications, des logiciels performants qui lui permettront d’atteindre de meilleurs résultats. la migration vers ces logiciels nouveaux sont gages de succès et de pérennité si la formation et la valorisation du personnel est permanente et continu au sein de l’entreprise.

Ainsi, procéder à une évaluation périodique des résultats et un contrôle continu des réalisation, sont des pratiques à adopter pour qu’il y’ait un bon fonctionnement du système et une amélioration continue des process, des méthodes et des pratiques au sein de l’entreprise.

Cela implique, bien entendu l’embauche d’une part, d’une nouvelle catégorie d’employés, les spécialistes sur ces nouvelles technologies acquises, d’autre part, à défaut, de ces spécialistes, l’Organisation peut permettre à ceux de ces employés qui en ont l’aptitude, de se convertir aux nouveaux métiers technologiques à leur portée.

Cette veille technologique, est à inclure, par conséquent, dans la veille stratégique de l’Organisation. Mais, attention… l’innovation a un coût qu’il faut prévoir et anticiper de préférence.

Bref, ces quelques suggestions pourraient être des actions ou une partie des actions à mener par l’Organisation pour assurer sa pérennité, sa survie.