LA RÉSILIENCE ORGANISATIONNELLE

Comment la résilience organisationnelle peut elle aider une entreprise à prospérer ?

D’abord, définissons le mot « Résilience »:

-En physique, c’est la capacité d’un métal à résister à un choc

-En psychologie, c’est la capacité à surmonter les chocs traumatiques

Rapporté à l’Organisation, c’est la capacité d’une Organisation (Entreprise, Association, groupe de projet, etc) à faire face à une épreuve, un incident ou un revers et à la surmonter en dépit des conditions qui lui sont défavorables.

La pandémie que le monde continue de traverser est une épreuve qui pourrait permettre à une entreprise de jauger son niveau de résilience en période d’incertitude, pour développer des routines structurées à la hauteur des imprévues.

« N »attendez-pas le châtiment pour vous convertir », dit l’adage

Il s’applique aussi en entreprise.

Il serait donc judicieux de ne pas attendre d’être en situation de crise, ou qu’une crise se produit pour courir dans tous les sens pour y apporter une solution.

Alors comment le manager peut-il mieux se préparer pour affronter une telle situation de crise ?

D’après les recherches, trois grandes approches sont susceptibles d’aider le manager à réagir efficacement face aux imprévus, ou à réagir

Alors comment le manager peut-il mieux se préparer à ces défis qui se présentent à lui ?

D’après les recherches, trois grandes approches sont susceptibles d’aider les managers à réagir efficacement dans un environnement instable, imprévisible et dynamique.

Les méthodes concernées sont les suivantes :

-Nous avons les routines organisationnelles, efficaces du fait d’un travail prévisible.

-Ensuite, nous avons les heuristiques, ce sont des règles simples qui consistent à prendre des décisions efficaces, rapidement; cliquez sur ce lien pour accéder au livre dans lequel je propose des méthodes de prises de décisions efficaces et rapides.

La méthode des heuristiques consiste aussi, à n’investir que dans les entreprises dans lesquels, au moins un retour d’investissement est prévu à hauteur de 10%.

-La dernière méthode, c’est la capacité des managers à improviser, à réagir automatiquement, spontanément.

Il incombe aussi au manager d’être créatif dans la résolution des problèmes en s’adaptant; le but est de ne pas laisser la panne bloquer la production.

Le manager doit pouvoir, avec son équipe créer une routine spécifique face aux perturbations qu’il pourrait rencontrer éventuellement. C’est cet aspect précis qui renforcera la principale caractéristique d’un management résilent, ou d’une Organisation à être résiliante.