FAUT-IL SE FOCALISER SUR LES DIPLOMES ?

les diplomes?

Ils ne servent plus à rien parait-il. Ce qui les remet en cause ce sont les progrès fulgurants de la technologie et les bouleversements rapides du monde du travail, les connaissances que l’on acquiert aujourd’hui seront, disent certains spécialistes, périmées d’ici six mois, un an, trois ans…Les recruteurs privilégient le « Savoir-être » au « savoir-faire ».

Les recrutements ne se font plus sur la base des compétences et des connaissances, mais sur votre personnalité, votre caractère, votre capacité à vous intégrer dans une entreprise, une équipe, et à adopter la bonne attitude…

C’est le « Soft skills ». C’est ce que vous êtes: bon communicant, empathique, résilient, curieux…À chaque type de poste correspond un certain nombre de « Soft skills »; pour un dirigeant, on cherchera le leadership, l’esprit d’équipe et de synthèse……

Cependant, les recruteurs recherchent aussi chez les candidats les « Mad skills »: ce sont les compétences atypiques acquises en pratiquant d’autres activités comme le sport, l’art,…Ce sont les compétences que vous renseigner sous la rubrique « Centre d’intérêt » de votre CV.

Est-ce à dire que pratiquer une activité extra professionnelle garantie son entrée dans une entité sans connaissance, ni diplôme?

Les recrutements ressemblaient parfois à la recherche du mouton à cinq pattes, en ajoutant ces listes de soft et mad skills aux compétences attendues, c’est comme si on cherchait un mouton à six pattes. C’est peut-être ça le « salarié augmenté »dont on nous annonce l’avènement pour ces prochaines années.

(source, Management Septembre 2021, n°297)